Etouffement

Nécromancie, Apprenti
Temps d'incantation : 1 action
Portée : 9 mètres
Composantes : V, S, M (pétales de gentiane)
Durée : Jusqu’à ce que le sort soit levé ou que mort s’ensuive
Classe : Magie

Coût : 10 points de Magie

Le sorcier doit frotter sur ses doigts, sa main ou même ses lèvres des pétales de gentiane, puis toucher la cible à la gorge avec les doigts ou les autres membres qui ont été frottés avec des pétales. La victime doit réussir un jet de sauvegarde de constitution. La gorge va rapidement enfler pendant 2 rounds puis va commencer à étouffer la victime. Le grossissement provoque une vive douleur, le sujet subit 1d6 dégât chaque round jusqu’à la fin du sort. L’étouffement commence au début du troisième round et fait subir 2d6 dégâts chaque round. Au bout du sixième round les dégâts d’étouffement font subir 4d6 dégâts chaque round à la place des 2d6, et empêche la cible de bouger. Il est possible d’amoindrir le sort de façon naturelle, en coupant légèrement la gorge en évitant les artères. Si un test de Médecine DD 12 est réussi pendant les deux premiers rounds du sort, alors la victime subit 2d6 dégâts immédiatement à cause de l’écoulement du sang, mais son état est stabilisé, ensuite, elle encaisse 1d6 dégâts jusqu’à la fin du sort. En revanche si cela est fait à partir du troisième tour, alors la victime subit d’un coup 7d6 dégâts par la pression sanguine trop forte, avant de perdre 2d6 dégâts chaque round suivant. Ce sort peut être utilisé sur d’autre organe pour faire grossir la taille et éviter de complexer, sans perdre de PA, mais il est déconseillé de faire cela. Un sort de dissipation de la magie permet de stopper le processus de ce sort.

Source : Elric